La localisation de la bataille d'Alésia par Eric de Vaulx et Pierre Laurelli

 

Une bourgade bourguignonne, Alise-Sainte-Reine, passe pour être l'Alésia antique. Son nom « Alise » qui ressemble à « Alésia » en fournirait une première raison. D'autres sont tirées de fouilles archéologiques peut-être moins certaines qu’on ne le dit, et de données géographiques et militaires qui restent à interpréter, en particulier dans La guerre des Gaules de Jules César.

Or une redoutable citadelle gauloise abandonnée a été découverte en 1962 dans le Jura par un archéologue réputé, André Berthier. Dans les domaines stra-tégiques, topographiques et militaires cette citadelle répond, semble-t-il, mieux que le site traditionnel d'Alise-Sainte-Reine à toutes les données du siège de l’Alésia antique. Pourrait-elle nous restituer un jour la vérité sur cette page de notre Histoire ?

  La bibliothèque est ouverte le 2e samedi de chaque mois (après la conférence)

de 16h45 à 18h15.

-----------------------------------

Rendez-vous 2020

Samedi 11 janvier

Jean Guillot

 

Le juge et le chouan

 

 

Samedi 8 février

Dominique Hillion

Présence des marines de guerre en baie de Quiberon, du bas M-A au premier conflit mondial

 

 

 Samedi 14 mars

Jean Paul Eludut

Les voies anciennes et les pèlerinages médiévaux.

 

Samedi 11 avril

Georges Périamé

Le Redoutable,sous-marin nucléaire lanceur d'engins : SNLE.

 

Samedi 16 mai

Michel Perrin

Inscrits du quartier d'Auray, résidents d'Auray, embarqués "au commerce" sur voiliers et vapeurs et sur des chalutiers à vapeur, de 1841 à 1926.

 

Samedi 10 octobre

Daniel Guillas

Le château d'Auray par les textes et l'archéologie.

 

Samedi 14 novembre

Gérald Cariou

Le sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray en version 3D.

 

 Samedi 12 décembre

Assemblée générale.