---------------------------------------------------------------------------------------------------

rejoignez nous en adhérant à la Shapa, téléchargez le bulletin d'adhésion
bull_adh_shapa.pdf
Document Adobe Acrobat 52.8 KB

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Notre prochain rendez-vous

Samedi 13 avril à 14 h 30, Salle du Penher

 

A la poursuite du "dieu-cerf" ou de l'archéologie préhistorique face au fait social

par Cyrille Chaigneau

Animal guide, roi des forêts, réputé indomptable, symbole universel du sauvage, de la puissance sexuelle, de la noblesse, de la longévité ou de la résurrection, le cerf est vénéré et chassé depuis des millénaires. Sa mise à mort encore ritualisée tel un sacrifice nourrit et protège les hommes après une poursuite qui lance le chasseur sur les chemins de possibles conversions.

Aujourd'hui comme hier, le cerf occupe dans l'imaginaire des hommes une place sans commune mesure avec l'espace qu'il colonise. L'urbanisation massive des sociétés contemporaines n'y fait rien ou peu. L'animal continue de fasciner.

S'il partage avec le loup, le lion ou l'aigle la position de figure emblématique universelle, il possède une particularité unique: il sert de passeur entre ici et ailleurs, entre les en-deçà et les au-delà! Depuis le Paléolithique, on le voit veiller sur les morts ou parfois sur les vivants contre le retour des âmes en pointant ses andouillers vers le défunt.

Il est impossible d'étudier le cerf dans tous ses états, nourricier, guérisseur, pourvoyeur d'objets ménagers, de vêtements, d'outils ou d'armes, ni même d'analyser l'universalité de ses fonctions symboliques. La tâche est immense, insurmontable, vertigineuse.

Nous nous contenterons donc d'une balade à travers un paysage complexe esquissé par l'archéologie et l'immensité de la forêt des mythes, sur les traces de cet hypothétique "dieu-cerf". Nous appuyant sur la culture populaire contemporaine nous remonteront le fil du temps à la rencontre des imaginaires collectifs qu'il a généré en Europe occidentale ou ailleurs.

C'est ici que nous nous demanderons s'il est possible pour l'archéologie, science du fait matériel, d'aborder archéologiquement un tel sujet d'étude, réceptacle de tous les imaginaires mais encore de tous les fantasmes y compris ceux produits par cette même science. Le cerf pourrait bien être le moyen de nous interroger sur l'archéologie, ses méthodes et ses limites, quand elle se confronte au fait social.

Reconstitution en musée d'une sépulture mésolithique double de Téviec, toit de bois de cervidés.

Musée de Toulouse.

  La bibliothèque est ouverte le 2e samedi de chaque mois (après la conférence)

de 16h45 à 18h15.

-----------------------------------

Rendez-vous 2019

Samedi 12 janvier

Le chanoine Mahé

par Roland Becker

Samedi 9 février

La mort des châteaux en  Bretagne XI-XXIème siècle

par Patrick Kernevez

 Samedi 9 mars 2019

Le château d'Auray à travers les archives

par Pierre Robino.

Le château d'Auray et la 3D, la rue Saint-René en visionneuse 3D

par Gérald Cariou.

 

Samedi 13 avril 2019

A la poursuite du "dieu-cerf"! ou de l'archéologie préhistorique face au fait social

par Christian Chaigneau.

 

Samedi 11 mai 2019

Zacharie Le Rouzic, archéologue et photographe de Carnac

par Gwenaëlle Wilhelm-Bailloud.

 

Samedi 12 octobre 2019

la famille d'Auray

par Daniel Guillas

 

Samedi 9 novembre 2019

Recherches sur l'aqueduc de Rosnarho

par Patrick André et Gérald Cariou.